FAB - MEETS ASTON BARRETT JR.
APPROVED PROMOTIONAL MATERIAL - PRINT / WEB READY

BIOGRAPHIE / About

Dreadlocks et cool attitude, l’auteur, compositeur et interprète originaire de Nouvelle-Calédonie a le reggae chevillé au corps depuis ses premiers accords de guitare. Autodidacte, il monte son premier groupe avec des cousins pour jouer des standards du genre et se lance derrière le micro. Mais déjà, c’est le reggae qui fait vibrer Fab, et en 2010 la formation s’étoffe pour devenir I&Iration qui se fera connaître pour ses covers de Bob Marley. Avec son timbre de voix rocailleux, et ses envolées dans les aigus qui rappelle Harrison Stafford (Groundation), Fab se glisse avec aisance et naturel dans les compositions du maître Bob.
L’aventure I&Iration décolle en 2011, date anniversaire de la disparition du king of reggae. Le groupe écume les scènes des bars de Nouméa, s’assurant une renommée grandissante qui lui permet d’être invité sur des grosses scènes locales. Car si le reggae roots de Bob Marley est une valeur sûre en Nouvelle-Calédonie, il s’agit d’être à la hauteur, sans trahir la version originale. Pari réussi, le public est au rendez-vous à chaque concert. Fab prend goût à la scène et à l’adrénaline que procure cet instant magique. Ambitieux et appliqué, le musicien envisage chaque concert comme un nouveau défi avec l’envie de « toujours faire mieux que la fois précédente ».

La famille I&I

En 2012, le band devient I&I, et se lance dans l’enregistrement de son 1er album en autoproduction avec le désir d’apporter sa propre couleur musicale. C’est le moment pour Fab d’explorer sa fibre d’auteur. Il cherche, travaille, apprend à structurer le texte, et faire sonner les mots. C’est lui qui écrit et compose la totalité des 12 titres de « Common fate », sorti en 2014. Il se tourne naturellement vers l’anglais pour s’exprimer sur des sujets fédérateurs et positifs, dans la droite ligne des valeurs rastas.
Common Fate, le titre qui donne son nom à l’album en est l’illustration la plus brillante. À travers ce message fort de paix et de vivre ensemble si cher à la Nouvelle-Calédonie, le morceau traduit l’esprit de ce groupe, composé de musiciens d’origines diverses qui partagent les vibes de la musique et créent ensemble. Un titre qui selon Fab « leur colle à la peau » pour devenir quasiment un emblème.

« Je suis le genre de musicien qui veut vivre la musique tout le temps »

Une grosse tournée en Nouvelle-Calédonie est organisée pour la promotion de Common Fate. Une quarantaine de dates s’enchainent dans un joyeux tourbillon musical qui ne font qu’encourager Fab à vivre pleinement sa passion. Il a trouvé sa place, entouré de sa famille musicale, sur les routes et sur scène devant le public. Pour la première fois en 2014, le groupe dépasse les frontières de son caillou pour jouer en Australie en première partie de Katchafire. Une expérience inoubliable qui lui donne des ailes…
Forts de sa réussite, I&I sort Mama earth en 2016. Un album conscient qui incite au partage avec en featuring les artistes locaux Julia Paul et Marcus Gad, et le groupe jamaïcain Raging Fyah de passage sur le caillou l’année précédente. L’opus est couronné de succès, il remporte la Flèche de la musique catégorie reggae et se fait même remarquer hors du pays.
https://www.lagrosseradio.com/reggae/webzine-reggae/chronique-reggae/p14476-i-i-mama-earth.html

« S'il existait un examen de fin d'année à l'Académie du reggae,I & I obtiendrait sans doute les félicitations du jury pour sa maîtrise des références. » (https://www.poemart.nc/portraits-dartistes/ii)


Talentueux, Fab l’est sans conteste, mais outre sa ténacité sa réussite réside aussi dans son solide entourage qui lui permet notamment de se produire aux côtés d’artistes reconnus sur la scène internationale : SOJA, Kimany Marley, Anthony B, House of Shem, Nââman ou Raging Fyah... Des connexions qui débouchent bien souvent sur des échanges artistiques et humains incroyablement dynamisants pour l’artiste calédonien en apportant un véritable élan de création tout en ouvrant une fenêtre vers l’extérieur, pour se projeter un peu plus loin…

Fab déploie ses ailes


C’est le passage de Nââman en 2015 qui l’encourage à s’essayer en solo. Il est sollicité pour écrire un texte et poser sa voix sur un riddim. Petit à petit, il s’équipe pour devenir autonome, de sorte à pouvoir produire des compos seul depuis chez lui. Un vrai plaisir qui lui permet d’explorer d’autres univers musicaux et de développer une formule plus light pour par exemple jouer en acoustique ou en sound system. Prolifique, Fab ne cesse d’écrire et de composer… Alors comme une évidence vient le projet d’un album solo, mais en grand perfectionniste, l’artiste souhaite s’entourer des meilleurs pour produire un reggae de qualité. Une batterie qui sonne roots, c’est ça qu’il veut. En contact avec Aston Barrett Jr (fils du bassiste de Bob Marley et actuel batteur des Wailers) depuis quelque temps, il a l’opportunité d’aller quelques jours chez ce grand multi-instrumentiste dans son studio de Miami pour enregistrer la plupart des titres qui figurent sur Neva Give up. Une rencontre et une expérience inoubliables qui lui permettent d’aboutir à un premier opus qui fleure bon le reggae roots des glorieuses années.  https://www.poemart.nc/endemix/les-articles/fab-se-la-joue-solo-a-miami
Présenté en avant-première au public calédonien en août 2019, l’album sort en numérique le 4 octobre 2019.

IMAGES PROMO / APPROVED PROMO IMAGES


OR CLICK PHOTO FOR INDIVIDUAL DOWNLOAD

CONTACTS

Representative | ronny | all | ronny.pelage@gmail.com

APPROVED VIDEOS

FAB Meets Aston Barrett Jr. - Neva Give Up [Official Clip Video]

FAB Meets Aston Barrett Jr. - Can't stop the feelin' [Official Clip Video]

FAB Meets Aston Barrett Jr. - Message Of Peace [Official Audio]

FAB: "What a fool" [Lion Riddims]

DOSSIER DE PRESSE

>>  TELECHARGER LE DOSSIER DE PRESSE <<